• Frédéric Savard

Maintien du ciseau

Une paire de ciseaux ne fonctionne pas de la même façon si vous coupez du papier, des cheveux ou des poils. Lorsque vous coupez du papier vous tenez quelque chose de rigide entre les deux arêtes (lames) qui finit par se sectionner lors de la fermeture de celles-ci et ce sans tenir compte de la vitesse d’exécution pourvue que les lames coupent bien.


Pour les coiffeurs, c’est un peu la même chose, puisqu’ils tiennent les cheveux pour les couper. En toilettage, ça se complique un peu car habituellement nous coupons les poils à main levée, c’est-à-dire sans les retenir.


La vitesse de rapprochement des deux arêtes (lames) joue un rôle très important dans la finition de la coupe. C’est parce que l’arête tranchante rencontre le poil maintenu en l’air et soutenu un peu par l’arête fixe, que l’on peut couper un poil de façon correcte. Si la vitesse de coupe est trop lente une partie des poils aura le temps de retomber sans être coupée, ce qui engendre une coupe irrégulière et de longueur variée. C’est pour cette raison que nous devons repeigner souvent les poils.


La qualité d’un coup de ciseaux est la conséquence directe de la vitesse de rapprochement des deux arêtes. Comme le coup de ciseaux n’est efficace qu’à partir d’une certaine vitesse, on comprend pourquoi seulement une partie, finalement assez faible, de la longueur de l’arête tranchante peut provoquer une coupe de qualité. C’est cette longueur que l’on doit connaître parfaitement pour réaliser un travail de qualité rapidement.


Si le toiletteur tient ses ciseaux de telle manière que les deux arêtes bougent, on comprend que cette longueur utile se situe quelque part entre les deux lames sans la connaître avec précision.


Même si nous pouvons arriver à un certain résultat en maintenant nos ciseaux de manière incorrect, il important de comprendre qu’une bonne prise ainsi que la vitesse de rapprochement des arêtes sont déterminants pour l’obtention d’un travail de qualité très rapide.


C’est un geste qui n’est pas naturel et qui nécessite un temps de formation et un temps d’adaptation. En effet, depuis notre plus tendre enfance, on nous appris à couper en serrant, c’est-à-dire, à rapprocher les arêtes de manière simultanée.


Le geste précis de coupe implique que seul le pouce doit bouger, de la toute la difficulté et aussi tout l’entrainement aussi bien physique que mental. Ce même geste doit provoquer aussi la vitesse de rapprochement.


Le geste de fermeture de l’arête tranchante contre l’arête fixe doit être rapide et ne pas s’arrêter au moment du contact avec les poils. La vitesse de rapprochement ayant changée, une partie des poils sera coupée et l’autre couchée.


1) Normalement, la vis d’ajustement est toujours vers l’extérieur.

2) Inséré le bout du pouce dans l’anneau supérieur.

3) Introduire l’annulaire dans l’anneau inférieur (N.B. pas plus loin que la première phalange), est position légèrement fléchis. Permet de soutenir l’arête fixe le long de la main afin d’avoir un bon point d’appui (d’équilibre)

4) Placez ensuite, la branche de l’arête fixe sur l’index et la majeur au niveau de la jonction entre la deuxième et troisième phalange. Puis, refermez les doigts pour avoir une bonne stabilité.

5) L’auriculaire devrait prendre appui sur la tige d’appui ou sur contre annulaire en l’absence de celle-ci.


Comme expliqué précédemment, le mouvement est effectué par le pouce seulement la branche où se trouvent l’index, l’annulaire et le majeur ne doit pas bouger. Le mouvement devrait être fluide et propre, c’est-à-dire sans coup!


Nous retrouvons sur le marché une très grande de variété de ciseaux. Ils sont parfois, courts, longs, légers, plus lourds, droits, courbés, sculpteurs, amincisseurs etc.


a) Ciseaux droits: La forme des arêtes est droite. Avec un ciseau droit on peut tout faire.

b) Ciseaux courbés: Les lames étant courbées, cela facilite le travail. Comme par exemple pour le contour des pattes, les pompons, les têtes de bichon et/ou westie, faire les angulations et les sourcils de Scottish par exemples.

c) Ciseaux dentés: Sont utilisés lors de la finition. Ils permettent d’effacer les marques de rasoir et/ou de ciseaux ainsi que d’harmoniser les différentes longueurs entre elles.


Finalement, sachez qu’il est important d’investir dans des ciseaux de qualité. Rechercher des ciseaux de la taille de vos mains, léger dont les lames glissent facilement l’une contre l’autre. Varier aussi leur les modèles afin de prévenir d’éventuels problèmes de tunnel carpien ce qui pourrait compromettre votre carrière.


De plus, pour aider à prévenir les problèmes du tunnel carpien, il est fortement recommander de faire des exercices d’étirements en début et en fin de journée et même pendant la journée!

89 views

Recent Posts

See All

Trucs et astuces

Tout maître doit : Respecter son animal de compagnie. Offrir un espace de vie suffisamment grand. Faire des activités quotidiennes avec votre animal. Lui apporter une alimentation saine et équilibrée.

Démêlage en douceur

Le démêlage est un acte fondamental du toilettage. Il est même la première et la plus simple expression. Après le bain, tous les noeuds ou du moins la majorité, doivent être retirés. Voici comment fai

© Frédéric Savard Copyright MEF-Formation 2013